• +0641363721
  • robert@huriel.net
Viplaix en pays d'Huriel en Bourbonnais
Église Saint Martin de Viplaix.
Accès libre de 10h à 17h – Possibilité de visites guidées entre 11h et 12h À partir du VIIe siècle, la paroisse de laquelle dépendait le village de Viplaix appartient à l’abbaye de Saint Denis et une première église y fut construite. De nombreux sarcophages mérovingiens de cette époque ont été trouvés dans une nécropole toute proche. Il semble que Viplaix fût une grande cité durant le Moyen-Âge, puisqu’elle comportait deux églises au XIe siècle : l’église Saint Pierre et l’église Saint Martin ; saint très populaire en Bourbonnais nommé évêque à Tours en 371. Les moines d’Ahun en Creuse s’approprient alors ces deux églises, donnant lieu à une protestation de la part des moines voisins de La Chapelaude, légitimes gardiens de ces édifices. Finalement, au XVe siècle la paroisse de Viplaix est rattachée au prieuré de La Chapelaude. Début XXe, seule l’église Saint Martin subsiste mais en trop mauvais état pour être restaurée. En 1936, la commune décide donc de construire une nouvelle église Saint Martin sur le site de l’ancien cimetière de Viplaix. Du premier édifice, seuls seront conservés le clocher du XIVe et des éléments réemployés comme les dalles du sol ou les tuiles. Mélange de styles néo-roman et néogothique, l’édifice présente un plan cruciforme. On pénètre dans l’église par l’ancien clocher qui montre, aux endroits où le crépi gris a disparu, le grès rose dans lequel il a été édifié. Sa base carrée flanquée de gros contreforts supporte l’étage des cloches à lucarnes, lui-même surmonté d’une flèche en ardoise. A l’intérieur, on peut voir les consoles en pierre ornées de têtes qui maintenaient l’ancienne voûte d’ogives12 du clocher. La nef voûtée en berceau est ponctuée de vitraux Art Déco13 du XIXe siècle ayant appartenu à l’édifice antérieur. A gauche en entrant, dominant autrefois la nef de la première église, se trouve une sculpture colorée représentant le Saint Esprit14 et datant du XVIIe siècle. L’épaisseur des voûtes et les murs sont décorés de fresques peintes. Le transept peu saillant abritait jadis une chapelle de chaque côté. Aujourd’hui, seul le côté gauche possède toujours un autel de bois.