• +0641363721
  • robert@huriel.net

Cartes postales Anciennes Chambèrat

Eglise de Chambèrat en pays d'Huriel en Bourbonnais

La première pierre de l’église de Chambérat est posée le 12 mai 1867, jour de fête du patronage de Saint Joseph1. Elle vient alors remplacer l’église paroissiale Saint Marcel située dans l’ancien village de Nocq* puis la chapelle de secours construite à Pardeux, toutes deux devenues successivement trop petites et trop vétustes

. Un an plus tard le choeur, le transept et ses deux chapelles latérales, ainsi qu’une partie de la nef sont terminés. La bénédiction de l’église a lieu à la Toussaint 1868. En 1869, on achève la nef et les bases du clocher. L’édifice appartient au style néo-gothique, qui reprend au XIXe les caractéristiques de l’architecture gothique2 (fin XIIe - début XVIe siècle) en employant des techniques et des matériaux modernes.

On y accède par un porche qui porte une tour-clocher surmontée d’une flèche en ardoise. Les contreforts d’angle et les pinacles3 qui flanquent l’entrée, ainsi que la balustrade ajourée d’ouvertures quadrilobées, sont des témoins du style gothique. Au porche succède une nef voûtée en berceau. Depuis la tribune au-dessus de la porte d’entrée, Notre Dame du Sacré-Coeur d’Issoudun éclairée par le vitrail en forme de rosace embrasse du regard tout l’édifice. Le transept comprend deux autels : celui de la Vierge dans la chapelle Ouest avec un bas-relief représentant la fuite en Egypte4, et celui de Saint Joseph dans la chapelle Est

. Le choeur, in

habituellement orienté au nord, est flanqué de deux sacristies. Le maître autel est dédié à Saint Joseph. Autrefois entièrement peint, l’édifice présente encore quelques beaux vestiges avec les voûtes du choeur semées d’étoiles, les inscriptions latines du transept ou les motifs voués à l’Immaculée Conception5 des murs de la nef. Les seize vitraux presque tous consacrés à Saint Joseph constituent une collection d’une très grande rareté.

Dans le choeur, on retrouve la Sainte Famille (oeuvre de Stelz de Nancy en 1868). La chapelle Ouest présente notamment la légende du mariage de la Vierge et la Nativité6. Dans la Partie Est, on peut voir la Fuite en Egypte, la mort de Saint Joseph et son Assomption.

La nef comprend, entre autres, l’adoration des bergers et des Rois Mages7 ou encore Joseph charpentier. On peut également y voir, à l’Est, Saint Joseph au-dessus de la basilique Saint-Pierre de Rome au Vatican, et à l’Ouest Saint Joseph au-dessus de l’église de Chambérat.