• +0641363721
  • robert@huriel.net

Eglise de Courçais du pays d'huriel en Bourbonnais

Tantôt appelée Saint Martin, tantôt Saint Marien15, l’église actuelle de Courçais a été reconstruite en 1878 dans un style gothique sur le même emplacement que l’église primitive, alors très endommagée. De l’édifice initial, il ne reste que deux éléments : le clocher carré du XIVe siècle qui abrite deux cloches anciennes en bronze, l’une provenant de Mesples datée de 1707 et l’autre de 1714 ; et le porche d’entrée roman de transition gothique, marquant bien la construction de la première église entre le XIIe et le XIIIe siècle. Au-dessus de ce porche, les blasons de deux importantes familles seigneuriales de la région sont visibles : la famille De Mauvoisin (écusson d’azur à deux lions léopardés d’argent semés de mouchetures d’hermines de gueule) et la famille De Loüan (écusson d’azur aux chevrons d’or accompagnés de trois croissants de même, placés deux et un). A l’intérieur, la nef de l’édifice actuel possède une voûte à croisée d’ogives et l’entrée des bras Nord et Sud du transept est marquée par un arc brisé, deux caractéristiques de l’art gothique. A droite avant d’entrer dans le bras Nord du transept, Notre-Dame de Courçais, statue en bois polychrome du XVIIe siècle, représente la Vierge debout sur un croissant de lune foulant aux pieds un serpent. Cela fait référence à l’Apocalypse, chapitre final de la Bible. C’est une représentation rare de la Vierge. Dans le choeur, le maître autel est surplombé par une statue du sacré coeur de Jésus Christ. À gauche, on retrouve le saint patron de l’église, l’ermite local Saint Marien. Les fonts baptismaux16 datant du XIXe siècle sont relativement travaillés. Cette cuve octogonale de pierre blanche moulurée repose sur une fine colonnette à chapiteau sculpté.